L’Origine, 2016

natacha-mercier-pananoram-le-cubeExposition « Vasistas ? »au Ciam, ici in situ dans le Cube. Fresque murale « L’origine », acrylique sur plaques de plâtre – 435 x 355,5 x 30 cm. Structure en bois peint (noir mat) « Sans titre » – 430 x 200 x 220 cm. Série de peintures  sur panneaux en aluminium (peinture automobile, vernis mat) – 2016.

 


De la construction à la démolition de la fresque « L’origine », 435 x 355,5 x 30 cm – du 15 avril au 24 juin 2016.

«La démarche de Natacha Mercier fait appel à la sensibilité plus qu’à la raison, comme le prouve l’émotion de la découverte. Elle propose une rêverie poétique sur l’invisible et, dans une forme de dialogue intérieur, le spectateur lui répond en s’appropriant l’intimité qui lui est offerte. Des formes naissent, qui dressent des passerelles vers l’histoire de l’art. (…) L’expérience la plus palpitante se vit devant la gigantesque interprétation de L’Origine du monde de Courbet. Ce tableau, puissant dans sa symbolique, reste une petite toile de 55 x 46 cm. Le sexe féminin qu’il représente est de grandeur naturelle. Ici, il s’étale dans un format monumental (435 x 355,5 cm) et le visiteur, médusé, découvre le ventre d’une géante. Avant son entrée au musée d’Orsay, L’Origine du monde s’était toujours dissimulée derrière un cache. Ce n’était pas anodin : le dévoilement devient un rituel religieux et l’image revêt un caractère sacré. Par ses dimensions, la version qu’en donne Natacha Mercier oscille entre l’icone et le temple (…).»
Extrait du texte « Natacha Mercier ou La poétique du voile ». Thierry Savatier Historien de l’art, avril 2016.


L’ORIGINE 
(expositon Vasistas ?)
Le CIAM (le Cube), Université Toulouse Jean-Jaurès

Création : Natacha Mercier
Commissariat : Jérôme Carrié
Création sonore : Jacky Merit
Régie et production : Marie Baillet et Hugues Mercier
Exposition du 12 mai au 24 juin 2016
Coproductions : 
Le CIAM (Toulouse), la Carrosserie Leurette (Lille), Frans Bonhomme (Toulouse), Galerie Exprmntl (Toulouse), les Abattoirs – Frac Midi-Pyrénées, Lieu Commun (Toulouse), Espace Croix Baragnon (Toulouse).