Still life, acrylic on Porsche bonnet

STILL LIFE, acrylic on Porsche bonnet

Des fleurs sont installées sur le capot d’un véhicule de prestige pour célébrer un événement comme un mariage, un enterrement… Le bouquet de fleurs de Davidsz peint en 1670 représente la gloire déjà passée puisque les fleurs sont épanouies, elles perdront bientôt leurs pétales… Jan Davidsz de Heem est un peintre néerlandais de natures mortes, né en 1606 à Utrecht et mort en 1684 à Anvers. Il fut le peintre de natures mortes hollandais le plus célèbre de son temps, imité durant toute la moitié du XVIIème siècle, son extraordinaire virtuosité illusionniste n’a guère été surpassée. « (…) Compositions très riches avec fleurs, fruits, coquillages et d’objets divers, reflets de l’opulence que connaît alors la bourgeoisie hollandaise… » Les fleurs appartiennent au deuxième groupe du classement des vanités selon Bergström, elles évoquent le caractère transitoire de la vie humaine tout comme squelettes, crânes, mesure du temps, montres et sabliers, bougies et lampes à huile… Les fleurs ouvertes évoquent l’écoulement du temps, une apogée déjà en déclin. La composition florale « Hével » représentée sur le capot de Porsche 997 renvoie à l’idée de la gloire et de la rentabilité, Porsche étant le constructeur automobile le plus rentable de l’histoire. Cette variation du bouquet de fleurs de Davidsz est aussi une révérence personnelle aux virtuoses des peintures de vanités flamandes, mouvement pilier dans ma recherche. De plus, ce capot sera exposé pour la première fois en Flandres.